Tendances, valeurs, secteurs actifs… que diriez-vous de savoir ce qu’il s’est passé en 2018 sur le marché des locaux commerciaux à Annecy, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Grenoble et Valence ? En accord avec le marché national en pleine ébullition, le commerce connaît un certain renouveau de ses acteurs et de ses concepts. Zoom sur l’année écoulée et les perspectives à venir.


ANNECY

Sans secret, Annecy continue de tirer son épingle du jeu grâce à son dynamisme démographique et économique. En centre-ville, le commerce de proximité reprend peu à peu ses marques grâce à un comportement d’achat plus « responsable » qui tend à se développer. Les zones commerciales restent quelque peu en stand-by, de par l’ambition politique de requalifier et de densifier l’offre existante. A noter que les locaux disponibles à l’achat restent rares.

Côté valeurs, un emplacement prime avoisinera les 1500€ HT/HC/m² pondéré/an contre 250€ à Epagny et 150€ à Cap Périaz Seynod.

Les secteurs actifs : remise en forme/loisirs, restauration, crèches et alimentation de proximité

Le projet phare : Open Sky, 11 000 m² attendus au Grand Epagny pour fin 2020

2019 - CO OpenSky Epagny

commerces disponibles en Haute-Savoie


BOURGOIN-JALLIEU

A Bourgoin-Jallieu, le marché des locaux commerciaux n’a pas subi d’évolution particulière ces dernières années. Le commerce se porte bien, il représente d’ailleurs près de 36% dans la répartition des établissements sur le territoire du Nord-Isère. Avec 1371 m² placés en 2018 et 10256 m² de stock disponible, on note une certaine stabilisation. En 2018, la plus grosse transaction en centre-ville a été enregistrée à 400 m² pour un escape game et à 900 m² en zone commerciale pour une salle de sport.

Côté valeurs, comptez entre 200 et 400 € HT/HC/m²/an pondéré/an pour un emplacement n°1 en centre-ville, 100€ en zone périphérique sur des grands superficies (au-delà de 200m²) et 160€HT/HC/m²/an sur le nouveau programme de la Grive proposant des surfaces à partir de 60 m².

Les secteurs actifs : remise en forme/loisirs, crèches

Le projet phare : pôle commercial de 864 m² sur le Grive Park (Bourgoin ouest) prévu fin juin 2019.

Grive Park Bourgoin

commerces disponibles à Bourgoin-Jallieu


CHAMBERY

La capitale savoyarde ne cesse de se transformer : l’accompagnement des commerçants et les prises d’initiatives des élus tirent le développement commercial de la ville de Chambéry vers le haut. Ainsi, la revitalisation du centre historique est très attendue et le commerce indépendant continue d’investir pour la restructuration de ses espaces de vente. L’extension des zones commerciales périphériques devient quant à elle de plus en plus encadrée afin de garantir un développement cohérent.

Côté valeurs, le centre-ville enregistre des prix allant jusqu’à 1000€ HT/HC/m² pondéré/an pour un emplacement N°1 (Les Halles) contre 200€ à Chamnord et 180€ sur le secteur La Ravoire/St-Alban et Bassens.

Les secteurs actifs : remise en forme/loisirs, restauration, crèches et alimentation de proximité

Le projet phare : Le Roc Noir, 30000 m² de retail park à La Ravoire

2019 - CO Roc Noir la Ravoire

Crédit photo : Patriarche

commerces disponibles en Savoie


GRENOBLE

Le niveau des transactions à Grenoble reste bon avec 111 opérations enregistrées (contre 124 en 2017), avec une offensive importante des enseignes d’alimentation qui remplacent peu à peu intra-muros les activités dédiées à l’équipement de la personne (fortement impactées par les canaux de distribution internet). Cependant, le manque de surfaces de plain-pied (supérieures à 300 m²) freine le développement du marché.

Côté valeurs, pour un emplacement N°1 comptez 1000€ HT/HC/m² pondéré/an et 140€ pour la périphérie.

La plus grosse transaction : 1200 m² pour un centre de remise en forme à Saint-Egrève

Les secteurs actifs : remise en forme/loisirs, alimentation de proximité

Les projets phares :  la rénovation du centre commercial Grand’Place et le projet Neyrpic (50 000 m²)

2019 - CO GrandPlace 2019 - CO Neyrpic

Crédit photo : Neyrpic

commerces disponibles en Isère


VALENCE

Fait nouveau à Valence, on assiste à une nouvelle stratégie de développement des enseignes qui cherchent à venir et/ou revenir s’implanter en cœur de ville. De quoi laisser présager un nouveau souffle pour les années à venir même si la prudence est de mise puisque les emplacements primes se font très rares. En périphérie également, le manque de surfaces disponibles et la saturation des zones commerciales laissent présager une progression des valeurs à court/moyen terme.

Côté valeurs, le centre-ville enregistre 700€ HT/HC/m² pondéré/an pour un emplacement N°1 (contre 150€ pour du N°2), 120€ pour la périphérie et 180€ pour le plateau des Couleures.

La plus grosse transaction : Tacos & Co Grill sur 500 m² à Valence

Les secteurs actifs : salles de sport, restauration et équipement de la personne

Le projet phare : programme de revitalisation des « coeurs de ville » : Valence et Romans font partie des 220 villes retenues

Victor Hugo

commerces disponibles en Drôme-Ardèche