La Région Auvergne Rhône-Alpes est l’une des plus dynamiques de France et ses territoires sont en pleine mutation afin d’assurer aux acteurs économiques locaux les meilleures conditions pour leur développement. Découvrez les zones et secteurs en plein développement sur Annecy, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Grenoble et Valence ! 


ANNECY | Le Genevois Français

Pour cette actualité locale, concentrons-nous sur le territoire en plein développement du Genevois Français.  4ème pôle métropolitain d’Auvergne-Rhône-Alpes (après Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand), sa croissance se vérifie au travers ses 18.000 entreprises (2.300 créées/an) et ses quelques 116 000 emplois. Le lancement de l’Ecoparc du Genevois, situé sur les communes de Neydens et Saint-Julien-en-Genevois (à 5 min. de Genève), illustre bien cette dynamique. L’opération vise à renfoncer l’attractivité du secteur grâce à 18ha de foncier disponible où chaque type d’activité devrait trouver sa place :

  • 109000 m² destiné à la production et à l’artisanat,
  • 40 000 m² aux commerces
  • 19000 m² aux services mutualisés.

Le chantier débutera fin 2019 pour accueillir ses premiers occupants courant 2020. Notons également que le Chablais (comptant 18% des entreprises implantées en Haute-Savoie) vise une extension de 85 hectares de zones d’activité au cours des 10 prochaines années sur les 420 existants. Affaire à suivre donc !

BOURGOIN-JALLIEU | La ZAE du Vernay à Nivolas-Vermelle

En Nord-Isère, c’est le développement de la zone industrielle et artisanale du Vernay située à Nivolas-Vermelle (au Sud de Bourgoin-Jallieu) qui attire notre attention. Cette zone proche de l’A43, en bordure de la RD1085, est en plein essor grâce à sa localisation privilégiée au cœur de la CAPI. Elle regroupe environ 1000 emplois répartis sur une centaine d’entreprises, principalement dans le BTP mais également dans l’industrie, le bois, l’automobile, le matériel agricole, le négoce ou encore l’impression numérique. Initialement d’une superficie de 46 ha, la ZAE a été agrandie de 5 ha en 2015, la demande d’installation (PME principalement) y étant trop forte. Aujourd’hui, c’est un terrain de 20 000 m² qui vient d’être vendu pour répondre aux besoins croissants des entreprises désireuses de s’implanter sur ce secteur. Un programme de stockage multi-utilisateurs de 880m² est en cours de construction : il sera livré à la fin de l’année et fait d’ores et déjà le bonheur des futurs locataires.

CHAMBERY | Le Parc de la Cassine et Parc des Sources à Grésy-sur-Aix

Pour la Savoie, on ne manquera pas d’évoquer la Cassine, vitrine de l’agglomération chambérienne et vaste projet de revalorisation urbaine, qui offrira d’ici 2030 un quartier combinant performance économique, excellence environnementale et cadre de vie remarquable. Conçu selon les principes de smart city, ce territoire mixera immeubles tertiaires et résidentiels, espaces verts, commerces, services, mobilité douce le tout entièrement connecté à la ville et aux axes de transport. Un premier ensemble immobilier de 10 000 m², baptisé Linklab, sortira de terre prochainement. D’ici 2030, il concentrera 85 000 m² de bureaux et accueillera 2500 à 3000 emplois.

Zoom également sur le Parc des Sources à Grésy-sur-Aix : l’opportunité qu’attendaient les industriels et les artisans ! En façade d’autoroute, avec vue sur le Lac du Bourget, le futur parc d’activités dédié à l’industrie et à l’artisanat accueillera ses premières entreprises d’ici 2020. Au total, 7ha longeant l’autoroute A41 sont en cours d’aménagement, représentant un investissement de 10 millions d’euros. Le Parc abritera des établissements industriels, un village d’entreprises composé de bureaux et d’ateliers, ainsi qu’un bâtiment de services. 400 emplois sont attendus à terme.

GRENOBLE | La Presqu’Ile, le quartier de Bouchayer-Viallet et la Zone General Electric

Sur la capitale iséroise, l’actualité se concentre principalement sur des projets en cours depuis plusieurs années. Evoquons ainsi le quartier de la Presqu’Ile qui continue son développement avec la livraison de plus de 30 000 m² de bureaux prévus ces prochaines années répartis sur 3 projets d’envergure. Ce secteur de la ville, devenu en quelques années un véritable moteur d’innovation, n’a pas fini de briller ! C’est ensuite à l’éco-quartier de Bouchayer-Viallet de faire parler de lui avec la finalisation de ses derniers travaux. Depuis son lancement, c’est ainsi près de 73 000 m² de bureaux qui ont permis aux entreprises de la région de s’installer sur l’un des secteurs dynamiques de la ville ! Et pour finir, on attend de beaux projets avec l’arrivée de 7ha de foncier disponible suite à la rénovation du site de General Electric (anciennement ALSTOM).

VALENCE | Le quartier de la Gare à Rovaltain

Sur le Parc Rovaltain, c’est le Quartier de la Gare qui se transforme depuis le mois de Juillet 2019. C’est rue Pierre-Gilles de Gennes, en face de la pépinière d’entreprise, que 6 parcelles se libèrent pour permettre la construction de bâtiments tertiaires (1000 m² min., jusqu’à 3 étages). L’idée est de proposer un esprit « campus » avec espaces verts collectifs et chemins piétons. Cet aménagement s’accompagne de la création d’un parking de 80 places (avec possibilité d’abonnements aux entreprises voisines) dont la livraison est prévue fin 2019. A noter également que la fréquence des trains desservant la gare Valence TGV augmentera en 2020 : 11 AR/jour pour Paris (2h10 de trajet) et 13 allers vers Lyon (incluant le rétablissement des trains arrivant avant 9h sur place et les retours du soir). Il est ainsi encore plus aisé d’accéder au Parc Rovaltain et de profiter de sa localisation idéale, à la croisée des chemins de Rhône-Alpes.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur le marché de l’immobilier d’entreprise à Annecy, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Grenoble ou Valence ?

Demandez nos études de marché