Pour faire suite au premier article sur le marché de l’immobilier d’entreprise 2022 en Auvergne-Rhône-Alpes, voici le bilan et les perspectives du marché de l’investissement bureauxLe contexte économique demeure difficile et incertain mais les prévisions restent assez optimistes quant à sa stabilisation. Malgré ce panorama morose, le marché de l’investissement en région nous donne confiance en l’avenir.  


Les résultats pour 2022, présentés par Yves Gourdin, directeur des investissements région CBRE, montrent un marché de l’investissement en immobilier d’entreprise en France très satisfaisant cette année, avec un volume de 30 Md€, une tendance en hausse par rapport aux deux années passées. La part des régions sur le marché national est en constante augmentation depuis 2015, en passant de 20% à plus de 30%, avec cette année une prévision de 32 % du volume total investi en France. La région AURA se place en tant que leader des régions avec une part de 21 % sur la moyenne décennale, ce qui correspond 1,6 M€ au global. L’ensemble des typologies sont relativement bien représentées avec 2 grandes tendances sur les bureaux et le secteur industrie et logistique (I&L).

13

Focus sur l’investissement bureaux AURA 

Cette année encore le marché de l’investissement bureaux en région a été très bon, en AURA 35 transactions ont été réalisées sur les 3 premiers trimestres 2022 pour un volume de 593 M€ et un atterrissage à 1,2 Md€ d’ici fin décembre. On retrouve Lyon en tête avec une perspective de 1 Md€ puis Grenoble et Clermont-Ferrand avec de beaux volumes également.

Les investisseurs se positionnent sur toutes les gammes de volume de bien en bureaux, ce qui est très sain pour le marché régional. Cette clé de répartition est également cohérente avec le marché locatif régional. Comme habituellement la part de VEFA est importante en AURA, 30 % cette année à la fin du troisième trimestre. La demande se place majoritairement dans le neuf, dont les offres ne suffisent pas à combler les besoins, les investisseurs suivent logiquement cette tendance en se positionnant sur la VEFA. En revanche la part réalisée en blanc est de 6% contre 20 à 25 % en région.

14

Le taux prime fin septembre 2022 est de 3,6 % et se trouve sur le marché lyonnais pour l’ensemble du marché régional. Les taux de rendement subissent un effet d’augmentation mécanique de par l’inflation actuelle et l’incertitude économique, qui devraient cependant se stabiliser prochainement. La hiérarchie des taux s’inscrit dans une hiérarchie plus globale du marché national, avec un fort impact du marché Parisien.

Les perspectives pour cette année annoncent un taux prime de 3,8 % pour Lyon. Viennent ensuite les métropoles de Grenoble et Clermont-Ferrand avec des taux de rendement respectifs de 5,50 % et 6,75%. Malgré le taux de vacances extrêmement faible sur le territoire, les investisseurs ont du mal à descendre en dessous des 4%, ce qui reste tout de même historiquement compétitif.