Facile de trouver ses bureaux ou son local d’activité ? Facile de négocier les prix ? La crise est partout ? Et bien non. Pour éviter les déconvenues et trouver le bien recherché au bon prix, mieux vaut anticiper et chasser les idées reçues avant se lancer.


Première idée reçue : on trouve facilement un bien d’entreprise des bureaux ou un local d’activité >>> Faux

La question à se poser n’est pas de savoir si l’offre est pléthorique, mais s’il en existe une qui correspond aux besoins de son activité. Car à la différence du marché résidentiel, le bien recherché doit avant tout correspondre aux contraintes techniques de l’entreprise. Et si les bureaux accueillent indifféremment des sociétés diverses, les locaux d’activités sont plus difficiles à trouver, car tous relativement spécifiques. Le risque : ne plus avoir le choix si, par exemple, vous avez déjà donné congé de votre bail.

Seconde idée reçue : les locataires ont le pouvoir de négocier >>> Faux

Encore une fois, les prix ne se négocient pas en fonction du nombre de m² disponibles par rapport à la demande, mais en fonction de l’adéquation d’un bien recherché à l’activité de l’entreprise. Et là, le pouvoir de négociation ne se retrouve pas systématiquement entre les mains du propriétaire. Tout dépend des stocks. En bureaux, ils sont, par exemple, faibles pour les très petites surfaces, celles au-dessus de 500m², les bureaux à la vente. Pour les locaux d’activité s’agissant des surfaces entre 500 et 1000 m². En revanche, les offres seront nombreuses pour des bureaux anciens de 100 à 300 m².

Troisième idée reçue : c’est la crise partout ! >>> Faux

La principale conséquence de cette mauvaise perception se traduit par la croyance que beaucoup d’entreprises déposent le bilan, ce qui libèrerait de nombreux bâtiments. Là encore, il s’agit d’une idée reçue. Les marchés immobiliers ont enregistré une performance importante en 2017 et le taux de chômage en Savoie et Haute-Savoie reste inférieur à 8%, contre plus de 10% au niveau national. La recherche d’un bien d’entreprise doit se faire en fonction de la réalité économique du territoire et non d’une vision nationale, souvent pessimiste.

* A retenir : la typologie d’un bien doit correspondre à son activité.

* Le conseil : anticiper.

Axit9-Ide reues

POUR EN SAVOIR +, TELECHARGEZ NOS ETUDES DE MARCHE