Peut-être un rêve de longue date, une reconversion, un concept en tête à développer ou une envie d’étoffer l’offre au cœur de votre ville ? Ouvrir un commerce peut avoir de multiples motivations mais demande une certaine rigueur pour mener à bien ce beau projet. Nous vous proposons ici un récapitulatif des grandes étapes clés à franchir avant de pouvoir accueillir vos premiers clients.

 

Définir le type de commerce 

Avant de plonger dans le monde du commerce il vous faudra déterminer sous quelle forme vous souhaitez vous lancer. Selon si vous êtes plutôt loup solitaire ou travail en équipe, le choix entre boutique indépendante ou franchisée s’offrira à vous. 

Quelles sont les grandes différences et les caractéristiques respectives ? 

  • Le franchisé est lié par contrat avec une entreprise qui prête sa marque, son concept, son savoir-faire, sa culture d’entreprise et son accompagnement en échange d’une redevance. Ici c’est le choix de la sérénité et de la sécurité pour votre démarche entrepreneuriale, en revanche vous aurez moins de liberté sur le choix de vos produits ou sur votre communication par exemple.
  • L’entreprise indépendante, quant à elle, est totalement autonome et n’est soumise à aucune contrepartie. Elle ne dépend que d’elle-même. Sa liberté est complète face à un contexte économique plus ou moins sécurisant. Le chef d’entreprise exerce son activité sans hiérarchie supérieure. En tant qu’indépendant, il vous faudra tout maîtriser créativité, logistique, comptabilité, communication, fournisseurs, etc. Vous gérez tout et sans assistance. Demandez-vous bien si vous êtes prêts et capables d’ être sur tous les fronts.

Réaliser une étude de marché en béton

Une fois que vous avez votre concept en tête, il est indispensable de vérifier la viabilité de votre projet en réalisant une étude de marché et un business plan. 

L’analyse de marché va venir questionner votre projet, l’appétence des clients, la présence ou non de concurrents sur le secteur et leurs positionnements. Cela vous permettra d’avoir une idée claire des forces et faiblesses du marché et de vous adapter à celles-ci. 

Une fois cette première étape réalisée, place au Business plan qui tournera autour de votre entreprise en définissant ses piliers : produits ou prestations, prix, message, positionnement, sources de financement, bilan prévisionnel etc … Ne négligez pas la préparation de votre communication pour attirer un maximum de clients dès l’ouverture.

Choisir son statut juridique

Cette décision, qui peut sembler fastidieuse en premier abord, est une des étapes à cocher avant de vous lancer dans l’aventure. Bien qu’elle ne soit pas à prendre à la légère, pas de panique, ce statut pourra être modifié si votre situation évolue afin d’être le plus adapté.

  • La micro-entreprise : très avantageux, ce régime convient à ceux qui débutent et qui veulent commencer facilement. La principale contrainte est le plafond de chiffre d’affaires fixé à 94 300€ par an. En cas de dépassement, il faudra changer de statut. 
  • L’EIRL : un statut pour les personnes se lançant seules, il n’est en effet pas possible de s’associer en étant sous ce régime, et ne souhaitant pas de limitation de chiffre d’affaires annuel.  L’avantage est la dissociation du patrimoine personnel et professionnel en cas de dettes ou de faillite.
  • La SARL : statut idéal pour ceux qui souhaitent s’associer pour le lancement de leur commerce (ou bien plus tard). Cela implique d’être soumis à l’impôt des sociétés et sur les revenus.

Trouver LE bon emplacement 

On ne vous le dira jamais assez mais l’emplacement est un point primordial pour la réussite de votre commerce. Opter pour un bon emplacement permet un flux continu de clients et de ce fait une certaine rentabilité. Avant de choisir un local commercial, il est important de définir votre budget ainsi que la superficie minimum nécessaire à l’exercice de l’activité. Il faut également déterminer sa visibilité et son emplacement géographique afin d’évaluer le pouvoir d’achat des résidents du quartier. Plus vos critères et vos besoins seront bien définis, plus votre recherche pourra aller vite. Ces étapes sont à ne pas négliger lors de l’analyse de marché. 

Lorsque vous recherchez votre local, il faut garder en tête que certaines réglementations vont s’appliquer sur celui-ci dans le cadre de l’ouverture d’un commerce. En effet, comme tout établissement recevant du public (ERP), il doit respecter des normes de sécurité et d’hygiène. Ainsi le local devra répondre à des règles d’accessibilité (qui varient selon la taille du commerce en question). Vous pouvez retrouver ces informations dans notre article : https://www.axite.fr/blog/juridique/erp-pmr-vos-obligations.html

Nos consultants sont à votre disposition pour vous accompagner et trouver le local qui conviendra le mieux à votre projet. N’attendez pas pour les contacter

Faire les démarches nécessaires et obligatoires 

Vous avez accompli avec brio ces premières étapes ? Il ne vous reste plus qu’à passer aux dernières démarches administratives dont nous vous avons préparé un petit récapitulatif :

  • déposer le nom de votre boutique à l’INPI en cas de lancement en tout indépendance 
  • signer le contrat de franchise si vous optez pour ce type d’activité 
  • rédiger l’acte constitutif et les statuts de la société auprès de la Chambre des Commerces et de l’industrie ou déposer votre demande d’ouverture de micro-entreprise auprès de l’URSSAF 
  • s’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)
  • demander les autorisations préalables particulières si la profession est réglementée ou si vous souhaitez des aménagements particuliers (ex: installation de table devant le magasin)