Le 24 mars dernier a eu lieu la pose de la 1ère pierre du futur data-center du Parc Savoie Technolac.  Un investissement de près de 11 millions d’euros qui permettra aux PME et aux collectivités d’héberger et de protéger leurs données à proximité de leur activité. C’est le groupe informatique Xefi qui signe sa première implantation en Savoie, accompagné par le promoteur MIPROM.


Une centaine d’élus et d’acteurs locaux étaient présents à la pose de la 1ère pierre pour ce projet inédit sur le Parc. La construction d’un data-center permettant le stockage et la protection de données numériques pour les entreprises locales, soulignant ainsi le rôle précurseur de l’innovant technopôle savoyard.

Le bâtiment, édifié sur un terrain de 3800 m², s’articulera sur 1700 m², avec différentes surfaces : 950 m² dédiés à la data (équipements informatiques) et 750 m² de bureaux. Il trouve tout naturellement sa place à proximité de la future tête de fibre optique du département. Les 300 baies de brassage se destinent à une clientèle locale, notamment auprès d’établissements de santé, sous réserve d’obtention de l’agrément de l’Agence Française de la Santé Numérique (attendu en Juin prochain). Une équipe de 20 collaborateurs sera chargée de veiller au bon fonctionnement de la structure.

Outre des équipements et technologies de dernière génération, le centre souhaite limiter son rayon d’activité à 100 km, garantissant ainsi des prestations optimales aussi bien en matière de protection des données, de sécurité, de disponibilité que de confidentialité. « La proximité de l’hébergement évite que les données soient soumises à des législations étrangères. Et cela permet à nos futurs clients d’avoir un interlocuteur en face d’eux », explique Myriam Rambaud, chargée de mission auprès du PDG de Xefi. Les data-centers de proximité ont donc de beaux jours devant eux, avec le besoin croissant d’espaces de stockage sécurisés pour les entreprises et les obligations qui en découlent tant en termes techniques que juridiques.

Data center Savoie Technolac

Le centre offrira à ses clients des prestations sur-mesure ainsi qu’un accès 365 jours/an, entièrement sécurisé (caméras, barrières infrarouges, badges et biométriques…). Et petite originalité, il est probable que l’eau du Lac du Bourget serve à réguler la température des espaces de stockage ! « Un projet à l’étude actuellement chez Savoie Technolac, et qui pourrait voir le jour en 2020 », explique Luc Berthoud, Président du Technopôle.

On attend la livraison du bâtiment pour la fin d’année 2017, pour une mise en route opérationnelle en Avril 2018. Une grande première pour les deux départements savoyards qui n’accueillaient jusqu’alors aucun établissement du genre. On compte aujourd’hui 15 data-center en Auvergne Rhône-Alpes.

Pose de la 1ère pierre en vidéo