Prêt immobilier d’entreprise et prêt immobilier classique : quelles différences ?


Prêt immobilier immobilier d'entreprise
Le : 16/12/2019

Partager le contenu

Vous devriez également aimer

Qu’il soit accordé à une entreprise pour l’achat d’un entrepôt ou à un particulier pour l’achat d’une résidence principale, le prêt immobilier s’établit sur les mêmes principes. Cependant, le prêt professionnel présente certaines particularités que nous abordons dans cet article.


À qui s’adresse le prêt immobilier professionnel ?

C’est un type de prêt accordé aux professionnels dans le cadre d’un achat immobilier exclusivement dédié à leur activité professionnelle. Il ne concerne pas cependant tous les professionnels.

Les entreprises qui bénéficient le plus de ce type de prêt sont les Petites et Moyennes Entreprises (PME), les Petites et Moyennes Industries (PMI) et les Très Petites Entreprises (TPE). Les associations y ont également accès.

Toutefois, les banques n’ont pas toutes les mêmes critères pour décider si un prêt immobilier est professionnel ou non. Dans le cadre de l’achat d’un local professionnel pour le louer à un artisan, certaines banques pourront vous proposer un prêt professionnel, mais d’autres banques, considérant qu’il s’agit d’un investissement locatif vous proposeront un prêt immobilier classique.

Mais qu’est-ce qui différencie le prêt immobilier d’entreprise d’un prêt immobilier classique?

  • La durée du prêt

Les prêts professionnels sont généralement accordés sur des durées allant de 8 à 15 ans. C’est une durée qui dépend du bien financé mais aussi de son amortissement et de sa valeur résiduelle. Alors que du côté des particuliers, la durée moyenne d’un prêt immobilier se rapproche des 20 ans et peut aller jusqu’à 30 ans pour les ménages les plus jeunes. Ce qui est tout de même assez rare.

  • L’apport

Pour un emprunt immobilier classique, on vous demandera généralement un apport de 10% du montant demandé. Ce qui n’est pas obligatoire. Mais le manque d’apport personnel conduit à obtenir des taux d’emprunt plus élevés. Toujours est-il que vous pouvez effectuer une simulation de votre prêt immobilier pour mieux connaître votre taux.

Concernant les sociétés qui contractent des prêts immobiliers, l’obtention est facilitée à condition qu’elles aient un bilan excellent. Mais pour les entreprises plus en difficulté, un apport pourrait mieux faire passer leur dossier. Cet apport est fixé à 25% au minimum mais il n’y a pas véritablement de règle établie.

Autre solution offrant de meilleures garanties à la banque sans apport côté emprunteur : le crédit-bail immobilier. La banque finance et loue le bien à l’entreprise, celle-ci bénéficiant en fin de crédit d’une option d’achat du bien déterminée d’avance par contrat.

  • Les garanties

On peut noter que certaines garanties telles que la caution et l’hypothèque peuvent être demandées à la fois aux particuliers et aux professionnels dans le cadre d’une demande de prêt immobilier. Mais en réalité, les professionnels emprunteurs doivent convaincre la banque de la viabilité du projet et de leur capacité de remboursement. Les garanties choisies seront adaptées à l’activité en question et permettront de faciliter les relations entre la banque et l’entreprise. Ces garanties peuvent prendre la forme de placement ou de blocage des comptes courants d’associés.

  • Les taux de prêt immobilier

C’est probablement différence la plus flagrante. Le taux immobilier reflète le risque encouru par l’organisme prêteur. Plus le risque est élevé, plus le taux le sera tout naturellement. Dans le cadre d’un prêt professionnel, le remboursement repose sur les revenus de l’entreprise qui doivent être conséquents et pérennes. Raison pour laquelle les bilans comptables et le business plan sont analysés.

La rentabilité de l’entreprise doit être démontrée. Elle doit permettre à l’entreprise de faire face à ses échéances, permettre au gérant de se dégager un salaire, et laisser une marge pour le développement de l’activité.

C’est aussi pourquoi la durée des prêts professionnels ne dépasse que très rarement les 15 ans. Généralement, plus la durée est courte, plus le taux est bas. Mais pour les professionnels, le risque encouru par la banque dépend de la santé financière de l’entreprise. Raison pour laquelle les taux appliqués pour ces prêts sont souvent plus élevés que ceux appliqués pour les prêts immobiliers classiques. D’un autre côté, les particuliers peuvent s’appuyer sur un contrat à durée indéterminée une assurance emprunteur, les revenus cumulés du ménage et plusieurs autres aspects qui peuvent jouer en leur faveur.

Le passage par un courtier ?

Les courtiers sont des intermédiaires largement prisés par les porteurs d’un projet immobilier en quête d’un financement. Ils fournissent un accompagnement personnalisé aux emprunteurs et sont d’une aide précieuse dans la constitution du dossier et dans la négociation du prêt. Mais la qualité de l’expérience dépend toujours de l’interlocuteur. Il faut frapper aux bonnes portes. Les professionnels peuvent s’adresser à des courtiers spécialisés en prêt professionnels qui ont l’expertise pour conseiller les entrepreneurs sur les aspects que l’on vient de citer et négocier les prêts sur des critères spécifiques. Les particuliers quant à eux peuvent solliciter une panoplie de courtiers immobiliers en ligne qui répondent à une demande de manière rapide et transparente.

Pour vous aider dans votre réflexion :

3 questions à se poser avant d’acheter ou louer ses locaux

Des questions ? Un projet ? Contactez-nous directement !